Injection acide hyaluronique Paris

Définition des injections d’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique est la référence des produits de comblement pour traiter les rides et augmenter les volumes. Il s’agit d’un produit résorbable et les injections sont à le plus souvent réalisées annuellement.

 

L’acide hyaluronique (AH) est présent dans le corps à l’état naturel, notamment dans la peau, les articulations et les yeux. Il participe notamment à l‘élasticité et à l’état d’hydratation de la peau. Sa concentration y diminue progressivement avec le vieillissement. S’agissant d’une molécule naturellement présente dans le corps, on comprend que peu de réactions allergiques à l’AH soient reportées.

 

L’acide hyaluronique est une molécule complètement biodégradable après injection. L’acide hyaluronique à injecter doit être stabilisé, faute de quoi, il serait dégradé en quelques jours ou semaines par les enzymes naturelles. L’agent de stabilisation le plus souvent utilisé est le butane-diol-diglycidyl-ether (BDDE). On parle également de réticulation.

 

Employé depuis les années 1990, l’acide hyaluronique est le produit de comblement le plus utilisé.

 

En médecine esthétique, on emploie actuellement des acides hyaluroniques obtenus par un procédé biotechnologique. Ils ne sont donc pas d’origine animale.

 

Les indications esthétiques de l’acide hyaluronique sont :

  • Traitement des rides en les remplissant par une injection dans la profondeur (sillons naso-géniens, plis d’amertume, rides frontales, rides inter-sourcilières).
  • Restauration ou augmentation des contours du visage (lèvres, pommettes, menton, tempes).
  • Amélioration des volumes du reste du corps (fesses, mains, mollets).
  • Prévention du vieillissement par hydratation et revitalisation de la peau du visage et du corps en traitement continu (mésothérapie esthétique ou mésolift).

 

Il faut bien comprendre que certaines rides ne seront pas traitées de première intention par acide hyaluronique. Par exemple, l’injection musculaire de toxine botulique est plus intéressante pour traiter les rides d’origine dynamique essentiellement présentes dans la partie supérieure du visage ; le front, la région inter-sourcilière, la patte d’oie et le sourcil. En effet, ces rides apparaissent perpendiculairement à la direction des fibres musculaires qui par leurs contractions répétées ont créé des plis sur la peau qui s’approfondissent de plus en plus.

 

A ces niveaux, la toxine sera utilisée de première intention pour diminuer la contraction musculaire qui en est la cause. L’acide hyaluronique pourra ensuite être utilisé en complément pour remplir superficiellement la ride qui en est la cause.

 

schema zones injection acide hyaluronique paris injection acide hyaluronique avis medecine esthetique visage chirurgien plasticien paris 16

 

Les zones principales pouvant bénéficier d’injections d’acide hyaluronique sont :

  • Les sillons naso-géniens
  • Les pommettes
  • Le cerne
  • Les lèvres
  • Les plis d’amertume
  • Le menton
  • Les tempes
  • Les rides du lion (en complément de la toxine botulique)
  • Le nez

Caractéristiques des acides hyaluroniques

Il existe de multiples fabricants d’acide hyaluronique au sein desquels des produits fiables et conformes aux normes en vigueur (marquage CE) se distinguent : gamme Restylane® (laboratoire Galderma), gamme Juvederm®, (laboratoire Allergan), gamme XHA® (Filorga), gamme Glytone® (Merz), gamme Stylage® (Vivacy), gamme Perfectha® (laboratoire Sinclair).

 

boites acide hyaluronique injection acide hyaluronique paris injection acide hyaluronique avis medecine esthetique visage chirurgien plasticien paris 16

 

On retrouve donc, chez chaque fabricant, une gamme complète de produits où les caractéristiques permettent de traiter différentes indications. Chaque médecin utilise au moins une gamme qui est déclinée en différents produits pour différentes indications, par exemple un produit pour les sillons naso-géniens, un autre pour les rides péri-buccales et encore un autre pour les pommettes.

 

Les caractéristiques des AH prises en compte sont : la nature particulaire ou non (gel homogène), la concentration (entre 15 et 25 mg/mL en général), le procédé de stabilisation et l’agent stabilisateur utilisé, l’élasticité représentée par le facteur G’ (produit étant plus difficile à injecter lorsque G’ est élevé).

Avant l’injection d'acide hyaluronique

Consultation

 

La consultation précédent la séance d’injection est un temps primordial permettant d’entendre la demande des patient(e)s, de pratiquer l’examen clinique, de rechercher les contre-indications, de choisir ensemble le traitement de plus adapté et d’en expliquer les principes, les bénéfices attendus mais également les suites et potentielles complications.

 

Une bonne connaissance de l’anatomie et de la physiologie faciale est nécessaire afin d’obtenir un effet visible et de minimiser les effets indésirables. En pratique, chaque visage étant unique, l’idée est d’avoir une consultation complète au cours de laquelle le visage est analysé en détail et où une véritable cartographie du vieillissement facial est établie afin d’obtenir les meilleurs résultats à l’aide des différents moyens mis à disposition : toxine botulique, acide hyaluronique, mésothérapie, peelings, lasers esthétiques et chirurgie esthétique. Toutes ces possibilités peuvent être combinées entre elles par des indications bien précises afin d’obtenir des effets eux-mêmes spécifiques.

 

Les zones nécessitant un comblement sont notées. La qualité de la peau à ce niveau est prise en compte.

 

Un plan de traitement est proposé avec le devis et la fiche de la SOFCPRE correspondante (société française de chirurgie plastique). Des photographies sont toujours réalisées.

 

Contre-indications

 

L’injection d’AH est à éviter ou à réaliser avec prudence dans les situations suivantes :

  • Grossesse, allaitement
  • Antécédents allergiques grave ou évolutif
  • Maladies auto-immunes
  • Maladies de système
  • Injections anciennes de produits non résorbables (silicones notamment).
  • Infection en cours
  • Prise d’anticoagulant ou anti-inflammatoire
  • Antécédent de granulome suite à une injection de produit de comblement
  • Antécédent d’herpès sévère en cas d’injection des lèvres

 

Recommandations avant l’intervention

 

  • Eviter la prise d’aspirine ou autre anti-inflammatoire dans la semaine qui précède les injections pour éviter les risques de saignement.
  • Signaler la prise d’un nouveau médicament
  • Eviter la prise d’alcool ou les expositions solaires dans les heures précédant les injections.
  • Il est préférable de se présenter sans maquillage.
  • Prendre Arnica (9CH) la veille puis les 3 jours suivants et prévoir de petites poches de glace à appliquer en cas d’ecchymose.

Déroulement de l'injection d’acide hyaluronique

La durée du geste est d’environ 20 minutes.

 

La peau est démaquillée si besoin. On réalise une désinfection cutanée.

 

Pour l’injection des zones sensibles (lèvres, cernes, nez) ou sur demande, une crème anesthésique puissante à base de lidocaïne et tétracaïne est appliquée afin de rendre le geste indolore. Dans ce cas, elle est laissée en place environ 30 minutes avant l’injection.

 

L’injection est réalisée à la canule ou à l’aiguille après un contrôle d’aspiration (pour éviter une injection intra-vasculaire). L’injection est le plus souvent progressive et retrotraçante, mais parfois en bolus profond.

 

En fonction des zones, il peut s’agir d’une injection superficielle, voire très superficielle (blanching) ou au contraire profonde sous le muscle et/ou au contact de l’os.

 

Des volumes limités sont ainsi injectés au cours d’une séance, car il est toujours plus simple d’ajouter du produit par la suite, que d’avoir à en supprimer.

 

Injection d’acide hyaluronique au niveau des sillons naso-géniens

 

Il s’agit du site d’injection le plus demandé. Idéalement, il faut également traiter la pommette afin d’éviter une récidive précoce.

 

L’injection n’est pas trop profonde afin d’éviter les vaisseaux. En raison d’une possible connexion entre l’artère faciale et l’artère ophtalmique via l’artère angulaire, l’injection doit être contrôlée à la partie supérieure du sillon.

 

Injection d’acide hyaluronique au niveau des pommettes

 

A ce niveau, l’injection est profonde, au contact osseux. Le produit utilisé doit être compact, bien réticulé. L’injection doit permettre de simuler une remontée de la pommette sans trop l’augmenter de volume. Une technique efficace a été bien décrite et documentée par le Dr Mauricio Di Maio et ses « MD Codes » avec leur pouvoir liftant. A ce niveau il faut éviter de léser le pédicule sous-orbitaire.

 

Injection d’acide hyaluronique au niveau du cerne

 

L’injection du cerne est délicate en raison de la finesse de la peau, de la proximité du rebord orbitaire et de la richesse vasculaire du muscle orbiculaire. Un produit peu réticulé, presque fluide doit être préféré. A ce niveau, l’utilisation de crème anesthésique est utile. L’injection doit être profonde afin d’éviter la création d’un nodule ou un effet Tyndall. Le volume ne doit pas être excessif pour éviter un œdème persistant.

 

Injection d’acide hyaluronique au niveau des lèvres

 

Les lèvres peuvent être injectées pour différents motifs : correction d’une lèvre trop fine, augmentation de lèvres de taille moyenne, redéfinition du contour, ou de l’arc de Cupidon, traitement les ridules de la « fumeuse ».

 

Des produits spécifiques sont développés par chaque laboratoire afin d’obtenir le meilleur équilibre entre volume, souplesse et hydratation. En fonction de la zone à traiter, on peut procéder à l’aiguille ou à la canule. Là encore l’utilisation de crème anesthésique est utile.

 

Une procédure progressive, voire en deux temps, permet d’éviter les volumes excessifs, d’autant plus que phase d’œdème initial est trompeuse.

 

Injection d’acide hyaluronique au niveau du menton

 

Au niveau du menton, l’injection est bi-plan, en profondeur et en superficie. Le produit utilisé doit être compact, très réticulé. Lorsqu’elle s’intègre dans une profiloplastie globale (front, nez, menton) cette injection peut donner de très bons résultats.

 

Injection d’acide hyaluronique au niveau des plis d’amertume

 

A ce niveau, l’injection de doit pas être trop importante, pour éviter d’alourdir l’ovale du visage.

 

L’injection est assez superficielle avec un produit de réticulation intermédiaire. Un traitement associé du muscle abaisseur de l’angle de la bouche par la toxine botulique peut être intéressant.

 

Injection d’acide hyaluronique au niveau des tempes

 

Les tempes creuses peuvent être corrigées par une injection en profondeur sous le fascia temporal. L’anatomie est fondamentale à ce niveau car les branches de l’artère temporale superficielle et celles du rameau frontal du nerf facial doivent être évitées.

 

Injection d’acide hyaluronique au niveau des rides du lion (glabelle)

 

Les rides du lion peuvent être injectées à l’acide hyaluronique lorsque le résultat est insuffisant avec la toxine botulique.

 

Injection d’acide hyaluronique au niveau du nez ou « rhinoplastie médicale »

 

Les demandes de rhinoplastie médicale par injection d’acide hyaluronique sont en plein essor. Il s’agit pourtant d’injection « à risque » en raison de la pauvreté vasculaire de la peau du dos du nez, de la présence du cartilage et du risque d’ischémie de la pointe. Le risque est la nécrose de la peau dont le taux est plus élevé à ce niveau.

 

Par ailleurs, il faut préciser que ce n’est pas une technique permettant de remplacer une rhinoplastie chirurgicale.

 

Cependant, elle apporte de bons résultats lorsque les indications sont bien posées et que la technique est réalisée par un chirurgien expérimenté. La rhinoplastie médicale est une technique intéressante pour corriger l’angle naso-labial (entre le nez et la lèvre), pour diminuer l’aspect d’une bosse, pour allonger la racine du nez, ou encore pour traiter une pointe (arrondir, projeter, induire la rotation).

 

L’injection nécessite l’application de crème anesthésique.

Les suites après l'injection

Le résultat est immédiat mais peut être surévalué à cause de l’œdème immédiat. Il sera mieux apprécié après 5 jours.

 

Il est parfois utile de masser légèrement la zone injectée à partir de 48 heures afin de régulariser l’étalement du produit.

 

Possibilité de prendre Arnica (9CH) et Extranase (anti-oedémateux) la veille puis les 2 ou 3 jours suivants. En cas d’ecchymose, application de petites poches de glace et de crème Hémoclar® ou encore huile essentielle d’Hélichryse.

 

Un contrôle clinique est proposé entre 7 et 15 jours après l’injection.

 

Le résultat dure environ 1 an. Il est souvent moins durable au niveau des lèvres et peut durer plusieurs années au niveau du cerne.

Injection d’acide hyaluronique : prix

Les injections à visée esthétique ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale.

 

Un devis spécifique et fonction de vos demandes, pour sera remis en consultation.

 

Le tarif est à partir de 350 euros par seringue.

Complications des injections

Comme après toute intervention, des complications sont possibles pendant ou après l’injection :

 

  • Ecchymose voire véritable hématome dont la résorption peut être lente

 

  • Œdème initial parfois important (lèvres, cernes) mais le plus souvent transitoire,

 

  • Infection cutanée, nécessitant un traitement antibiotique et des soins antiseptiques

 

  • Poussée d’herpès (récurrence) sur une injection de lèvre

 

  • Rares phénomènes allergiques

 

  • Nodules et granulomes réactionnels : réactions à corps étrangers survenant le plus souvent à distance de l’injection (quelques semaines, voire mois ou années après) pouvant être plus ou moins volumineuses, qui peuvent nécessiter des soins complémentaires s’ils sont visibles ou s’ils persistent.

 

  • Réactions inflammatoires chroniques

 

  • Imperfections : asymétrie, injection irrégulière, trop superficielle, quantité insuffisante ou excessive.

 

  • Effet Tyndall : pigmentation de la peau suite à une injection trop superficielle d’acide hyaluronique

 

  • Thrombose et embolie vasculaire : injection accidentelle d’acide hyaluronique dans un vaisseau sanguin pouvant provoquer une nécrose cutanée ou une embolie à distance (risque de cécité par exemple). Complication très rare mais il s’agit d’une urgence thérapeutique avec nécessité d’une injection de hyaluronidase et de bilan vasculaire.

 

  • Nécrose cutanée (nez, glabelle, lèvres), également très rare

Contact / RDV injection acide hyaluronique

Protection des données & RGPD
En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande d’information et/ou de RDV formulée.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

L’injection d’acide hyaluronique en bref

  • Injection pour le comblement des rides et la restauration des volumes

 

  • Principaux traitements proposés : sillons naso-géniens, pommettes, lèvres, cernes, glabelle

 

  • Utilisation de produits certifiés (marquage CE)
  • Traitement réalisé au cabinet, possible application de crème anesthésique avant l’injection

 

  • Durée intervention : entre 15 et 30 minutes
  • Possibles ecchymoses et œdème dans les suites

 

  • Traitement à refaire tous les 12 à 18 mois
contact chirurgien esthetique paris 16 docteur johan luce
L’acide hyaluronique est la référence actuelle des produits de comblement car c’est un produit fiable dont les indications et techniques sont maintenant bien connues.
Docteur Johan Lucechirurgien esthétique Paris 16

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 2

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?