Tumeur bénigne peau

Tumeurs bénignes de la peau

botriomycome tumeur benigne de la peau tumeur benigne peau photo tumeur de la peau symptomes chirurgie dermatologique chirurgien plasticien paris 16

Tumeur bénigne peau : définitions et indications

Les tumeurs bénignes sont définies par des proliférations anarchiques de cellules normales.

 

Il existe une multitude de tumeurs bénignes de la peau Les tumeurs de la peau les plus fréquentes sont :

  • Les kystes sébacés ou kystes épidermiques,

 

kyste epidermique tumeur benigne de la peau tumeur benigne peau photo tumeur de la peau symptomes chirurgie dermatologique chirurgien plasticien paris 16

 

  • Les lipomes (tumeurs graisseuses),

 

lipome tumeur benigne de la peau tumeur benigne peau photo tumeur de la peau symptomes chirurgie dermatologique chirurgien esthetique paris 16

 

  • Les naevi naevocellulaires et dermiques (« grains de beauté »),

 

  • Les histiocytofibromes,

 

  • Les molluscum pendulum (ou polypes cutanés ou acrochordon),

 

  • La kératose séborrhéique,

 

  • Les verrues,

 

  • Les hémangiomes capillaires

 

Mais il en existe beaucoup d’autres …

 

botriomycome tumeur benigne de la peau tumeur benigne peau photo tumeur de la peau symptomes chirurgie dermatologique chirurgien plasticien paris 16

Botriomycome

 

cheloide tumeur benigne de la peau tumeur benigne peau photo tumeur de la peau symptomes chirurgie dermatologique chirurgien plasticien paris 16

Chéloïde

 

cicatrice cheloide tumeur benigne de la peau tumeur benigne peau photo tumeur de la peau symptomes chirurgie dermatologique chirurgien plasticien paris 16

Cicatrice chéloïde

 

tumeur cellule geante tumeur benigne de la peau tumeur benigne peau photo tumeur de la peau symptomes chirurgie dermatologique chirurgien plasticien paris 16

Tumeur à cellule géante

 

xanthelasmas tumeur benigne de la peau tumeur benigne peau photo tumeur de la peau symptomes chirurgie dermatologique chirurgien plasticien paris 16

Xanthelasmas

 

Le traitement de ces lésions bénignes est justifié

  • lorsqu’elles sont gênantes (démangeaison, douleurs, saignement, augmentation de taille, écoulement, surinfection)

 

  • lorsqu’il existe un risque de transformation cancéreuse ou un dépistage difficile (lésion sur la plante des pied, sur le cuir chevelu),

 

  • ou encore des motivations purement esthétiques

 

Dans de nombreux cas, les lésions bénignes de la peau ne nécessitent pas de traitement chirurgical mais une destruction par le dermatologue (laser, produit chimique, cryothérapie, électro-coagulation).

En cas d’échec de ces traitements dermatologiques ou lorsque ces traitements ne sont pas appropriés (lésions large ou profonde, zones à risque esthétique), on propose un traitement chirurgical.

Avant l’intervention

Les patients prennent le plus souvent rendez-vous suite à une consultation chez le dermatologue ou le médecin traitant.

 

Au cours de ces consultations, les éléments importants de l’opération seront expliquées au patient.

 

Les antécédents sont vérifiés (prises de médicaments, problèmes dermatologiques).

 

La technique et les cicatrices potentielles engendrées par la chirurgie sont expliquées.

 

Un bilan sanguin est parfois prescrit et est présenté consultation d’anesthésie.

 

Une imagerie (échographie le plus souvent, voire IRM dans certains cas) est parfois prescrite.

Tumeur bénigne peau : intervention chirurgicale

L’intervention se déroule sous anesthésie locale éventuellement potentialisée par sédation (neuroleptanalgésie). Dans certains cas, une anesthésie générale est cependant nécessaire.

 

Elle est le plus souvent courte (10 à 30 minutes).

 

L’hospitalisation est ambulatoire.

 

Déroulement de l’intervention

 

Un dessin pré-opératoire peut être nécessaire.

 

Une infiltration locale est effectuée à l’aide d’une solution anesthésique et pour diminuer le saignement.

 

La lésion est retirée (exérèse) et systématiquement envoyée en analyse.

 

La fermeture peut se faire directement ou nécessiter différentes techniques en cas de suture impossible, de tension excessive ou de déformation : greffe de peau ou lambeau local.

 

Un pansement simple ou des steri-strips sont mis en place en fin d’intervention.

Les suites opératoires

Les suites sont le plus souvent modérées. Les douleurs post-opératorires sont peu importantes voire inexistantes.

 

Des œdèmes et ecchymoses sont possibles.

 

Des soins locaux (désinfection, pansements) sont réalisés sur une durée comprise entre 5 à 15 jours.

 

L’hospitalisation se fait en ambulatoire et il n’y a pas d’arrêt de travail en général.

 

A la fin des pansements, des massages cicatriciels devront être réalisés à l’aide d’une crème cicatrisante.

 

La cicatrice devra être protégée du soleil pendant l’année suivant l’intervention (écran solaire, pansement).

 

Le résultat cicatriciel final sera apprécié environ un an après la chirurgie.

Complications potentielles

  • Saignement post-opératoire

 

  • Surinfection, abcès

 

  • Retard de cicatrisation, désunion de cicatrice, échec partiel ou total d’une greffe ou d’un lambeau

 

  • Séquelles cicatricielles

 

  • Récidive de la lésion, autres localisations

 

  • Reprise chirurgicale nécessaire en cas de lésion cancéreuse découverte à l’analyse histologique

Prise en charge et prix

Cette intervention bénéficie d’une prise en charge par la sécurité sociale lorsque le motif d’intervention n’est pas seulement esthétique.

 

Un devis indiquant les dépassements d’honoraires est remis en consultation et peut être adresser à votre Mutuelle.

Contact / RDV tumeur bénigne peau

Protection des données & RGPD
En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande d’information et/ou de RDV formulée.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

La tumeur bénigne (peau) en bref

  • Chirurgie ambulatoire

 

  • Prise en charge partielle possible par la sécurité sociale

 

  • Durée intervention : 15 à 30 minutes
  • Lésion le plus souvent envoyée en analyse histologique

 

  • Pansement pendant environ 7 à 15 jours
  • Œdème et ecchymoses possibles

 

  • Alternatives possibles par le dermatologue dans certains cas : cryothérapie, electrocoagulation, lasers, peelings
contact chirurgien esthetique paris 16 docteur johan luce
Le traitement chirurgical des lésions bénignes de la peau doit être minutieux afin d’apporter un bénéfice réel aux patients
Docteur Johan Lucechirurgien esthétique spécialiste de la chirurgie dermatologique

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de votes : 3

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?