Implant mollet – Augmentation mollet

Augmentation mollets avant après

  • Before-Implant mollet avant après
    After-Implant mollet avant après
    Avant Implant mollet avant après Après

Avant                         Après

Implant mollet ou prothèses mollets

Il s‘agit d’améliorer le volume des mollets peu développés par la mise en place d‘implants en silicone.

 

implant mollet augmentation de mollet implant mollet homme implant mollet avis chirurgie esthetique intervention esthetique corps chirurgien plasticien paris 16

 

Le volume des mollets dépend du corps de deux muscles appelées muscles jumeaux (ou gastrocnémiens). Il existe un muscle jumeau interne et un muscle jumeau externe.

 

Certaines circonstances peuvent entrainer une insuffisance de volume de ces muscles (atrophie) et à être à l’origine de complexes justifiant une chirurgie reconstructrice :

  • Séquelles de maladies neurologiques sévères telles que la poliomyélite ou la maladie de Charcot-Marie-Tooth,
  • Séquelles de troubles orthopédiques de l’enfance comme le pied bot,
  • Séquelles de traumatismes du membre inférieur ou de la colonne vertébrale.
  • Antécédent de chirurgie orthopédique du membre inférieur.

 

Une demande d’augmentation de volume des mollets existe également chez les personnes dont le domaine professionnel est centré sur une apparence athlétique car le développement musculaire des mollets est difficile à obtenir (culturisme, modèles, publicité). La demande existe aussi bien chez l’homme que chez la femme. Il s’agit alors d’une demande purement esthétique.

 

Il existe deux alternatives à l’augmentation des mollets par prothèses :

  • Augmentation des mollets par lipofilling (ré-injection de graisse lipoaspirée) qui présente l’intérêt de l’absence de corps étranger avec un résultat naturel mais avec un risque de résultat décevant car la peau est peu extensible pour recevoir la graisse
  • Augmentation par injections d’acide hyaluronique (HYAcorp®, anciennement Macrolane®), technique assez coûteuse en raison du prix du produit et non durable car le produit est résorbable en 12 à 18 mois.

Implants de mollets : avant l'intervention

2 consultations de chirurgie plastique sont obligatoires avant l’intervention. Au cours de ces consultations, on vérifiera qu’il s’agit d’une bonne indication, les principes de l’intervention, les suites opératoires habituelles et les complications potentielles vous seront expliqués.

 

Lors de la consultation, des mesures sont prises et des photographies cliniques sont effectuées.

 

La morphologie des mollets est évaluée : hauteur, largeur, testing des muscles de la jambe et du pied, appréciation de la laxité de la peau.

 

Les antécédents sont revus, un bilan sanguin est prescrit et sera présenté en consultation d’anesthésie.

 

La technique utilisée pour la chirurgie d’implants de mollets et la localisation de la future cicatrice sont expliquées à l’aide des schémas de la fiche de la SOFCPRE (société française de chirurgie plastique). Elle est située dans le pli situé derrière le genou à la partie haute du mollet (creux poplité).

 

A savoir sur les prothèses de mollets

 

Il existe plusieurs fabricants proposant des implants de mollets (Sebbin, Polytech, Silimed). Chaque fabricant propose différentes formes d’implants. Les plus classiques sont de profil symétriques (Glicenstein) ou asymétrique (Montellano). On choisira le type d’implant en fonction du résultat souhaité : forme et projection des mollets.

 

Les implants utilisés ont une qualité de fabrication reconnue internationalement et répondre aux normes en vigueur (norme CE, norme FDA).

 

Recommandations avant l’intervention

 

Arrêt du tabac au moins 1 mois avant l’intervention et pendant la cicatrisation

 

Arrêt de la prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires 10 jours avant l’intervention

 

Douche intégrale et shampooing à la bétadine scrub la veille au soir et le matin de l’intervention.

 

Les implants de mollets n’ont pas de date de péremption connue mais ils seront changés ou retirés en présence de complication (rupture, déplacement, infection, coque). Un suivi clinique annuel est nécessaire afin de dépister ces éventuels problèmes et de prescrire d’éventuels examens d’imagerie.

 

La plupart des laboratoires garantissent les implants en silicone pour une durée de 10 ans. En cas de rupture précoce, un accord est passé avec certains fabricants pour que ceux-ci soient remplacés sans frais matériels.

Augmentation mollets par implants

Augmentation mollet (implant) : hospitalisation

 

L’hospitalisation post-opératoire est d’une nuit en général.

 

Implant mollet : déroulement de l’intervention

 

Un dessin pré-opératoire est réalisé en position debout et allongée avant l’intervention.

 

L’intervention se déroule sous anesthésie générale en allongé sur le ventre.

 

Elle dure habituellement entre 1 et 2 heures.

 

Une antibioprophylaxie est systématiquement réalisée avant l’incision.

 

La plus souvent, on met un implant au niveau de la loge du muscle jumeau interne.

L’incision est d’environ 4 à 5 cm à la partie inférieure du creux poplité.

 

Dans certains cas, il est possible de mettre en place une prothèse interne et une prothèse externe dans chaque mollet pour obtenir un galbe plus important. Ceci peut se faire soit dans le même temps, soit plus souvent dans un deuxième temps (après 6 mois) afin que la peau devienne suffisamment souple pour introduire le deuxième implant. La loge des implants est créée par décollement à l’aide d’un instrument mousse.

 

Les prothèses sont mises en place sous l’aponévrose musculaire, au-dessus du muscle. Puis la peau est soigneusement suturée.

 

Une fois les prothèses mises en place, le résultat est contrôlé sur table afin d’être le plus harmonieux et symétrique possible.

 

Un pansement puis des bas de contention sont mis en place.

Augmentation des mollets : suites opératoires

Sortie des patients le lendemain de l’intervention.

Une carte d’identification des implants est remise et doit être conservée.

 

15 jours de pansement par l’infirmière à domicile.

 

Port de bas de contention pendant un mois. Prescription d’une anticoagulation préventive.

 

Nécessité de poser des congés d’environ 15 jours, arrêt de sport de 1 mois (3 mois pour les sports intenses).

 

Les douleurs varient d’un patient à l’autre. Elles sont présentes les deux premières semaines (à type de crampes) et nécessitent donc du repos et des traitements anti-douleur et myorelaxants.

 

Si les douleurs sont importantes et gênent beaucoup la marche, la prescription de béquille est possible pour aider la reprise de même que le port de chaussure avec petits talons permet de diminuer la tension de la loge mais ces précautions supplémentaires ne sont habituellement pas nécessaires.

Implants de mollets : prix et prise en charge

L’augmentation des mollets par implants bénéficie parfois d’une prise en charge par la sécurité sociale en cas de chirurgie reconstructrice. Dans ce cas, une demande d’accord préalable est remise en consultation. En cas d’accord, des dépassements d’honoraires sont à partir de 2500 euros. Le devis est à transmettre à votre Mutuelle pour connaître leur prise en charge.

 

Le plus souvent, l’augmentation des mollets par implants est une intervention purement esthétique, sans aucune prise en charge. Un devis est remis en consultation. En fonction du lieu et du chirurgien, il faut prévoir un tarif à partir de 4500 euros.

Implant mollet : complications

  • Hématome post-opératoire : saignement post-opératoire persistant nécessitant une reprise chirurgicale en urgence.

 

  • Infection péri-prothétique : l’infection survient quand un germe présent sur la peau de la patiente (staphylocoque doré le plus souvent) s’introduit à l’intérieur en même temps que la prothèse. Si l’infection est précoce, peu sévère et prise en charge rapidement, un lavage et changement d’implant est tenté avec une antibiothérapie. Sinon, on réalise l’ablation des implants pour environ 6 mois avant d’en reposer.

 

  • Retard cicatriciel le plus souvent secondaire à une reprise d’activité trop précoce.

 

  • Sérome : épanchement lymphatique autour de la prothèse. Il peut avoir différentes causes, notamment infectieuses et tumorales.

 

  • Coque péri-prothétique, rupture de l’enveloppe de la prothèse (rare)

 

  • Cicatrices problématiques : hypertrophiques, chéloïdes, élargies, dépigmentées, hyperpigmentées

 

  • Imperfections : asymétrie de forme, taille, niveau, animation prothétique (« prothèses qui bougent » ou « se déforment » à la contraction musculaire), visibilité des contours, anomalies de surface visibles (plis), insatisfaction sur le volume (trop gros, trop petit).

Contact / RDV Augmentation des mollets

Protection des données & RGPD
En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande d’information et/ou de RDV formulée.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

contact chirurgien esthetique paris 16 docteur johan luce

Le résultat des implants de mollets est plus naturel et durable lorsque ceux-ci sont placés dans une loge sous aponévrotique.

Docteur Johan Lucechirurgien esthétique spécialiste de la chirurgie de la silhouette

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 8

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?